Commercer avec le monde

Le Port au fil de son histoire

Faits saillants de l’histoire du port de MontrÉal

1535

Jacques Cartier explore l'île de Montréal, foyer de la ville et du port de Montréal.

1603

Samuel de Champlain débarque sur l’île et ne trouve aucune trace du village huron Hochelaga qui avait accueilli Jacques Cartier.

1642

Le Sieur Paul de Chomedey de Maisonneuve fonde Ville-Marie.

Pendant près de deux siècles, les quais ont été fréquentés surtout par les canots, les barges et les bateaux utilisés dans le lucratif commerce des fourrures. La colonie a été approvisionnée pendant longtemps par des voiliers d’abord français, puis ensuite anglais. Montréal a commencé vraiment à s’imposer comme ville portuaire au début du XlXe siècle avec l’avènement des bateaux à vapeur. 

1809

John Molson lance le premier bateau à vapeur canadien : l’Accommodation.

1830

Création de la première Commission du Havre. Les commissaires font construire les premiers quais permanents et pressent le gouvernement de draguer le fleuve.

1830-1832

Construction de plus de 1 143 mètres (3 500 pieds) de quais.

1840

Vers 1840, Première remise de la Canne à pommeau d’or, cérémonie qui deviendra une tradition.

1853

John Young devient président de la Commission du Havre et donnera un nouvel élan à l’amélioration du port.

1854

Fin des travaux d’aménagement d’un chenal de navigation de 4,88 mètres (16 pieds) de profondeur et de 76,19 mètres (250 pieds) de largeur, entre Québec et Montréal.

1856

La Montreal Ocean Steamship Company, qui fera partie plus tard de la Allan Line, lance le premier service régulier de transport maritime reliant Montréal à Liverpool (Angleterre).

1867

À la suite des améliorations du port, 500 navires y entrent. 

1871

La première locomotive arrive sur les quais.

1880

Début de l'éclairage électrique dans le port.

1883

Des travaux de dragage portent la profondeur minimale du chenal à 7,5 mètres (25 pieds).

1898

Érection de nouveaux murs de pierre le long du port et planification de l'aménagement de nouveaux quais.

1902

Début de la construction de silos à céréales modernes au port.

1908

Construction des premiers hangars de transit permanents.

1910

Début des travaux de dragage du chenal jusqu'à une profondeur de 10,7 mètres (35 pieds).

Agrandissement de la jétée Victoria.

1936

Le gouvernement fédéral crée le Conseil des ports nationaux qui met fin au régime des Commissaires. Le port de Montréal relève du Conseil.

1947

Plus de 25 compagnies de transport maritime desservent le port sept mois et demi par année.

1962

Le gouvernement fédéral utilise des brise-glace entre Montréal et Québec. Cette initiative a d’abord été prise pour prévenir les embâcles qui, chaque année, causaient d’importantes inondations dans la grande région de Montréal et au Lac Saint-Pierre.

1964

Le cargo danois Helga Dan devient le premier navire à toucher le port dans les premiers jours du mois de janvier. C’est le début de la navigation pendant toute l’année à Montréal.

1967

Le port manutentionne son tout premier conteneur.

1968

Inauguration du premier terminal à conteneurs canadien à Montréal. La Manchester Liners Ltd. lance un service hebdomadaire de transport de conteneurs à destination du Royaume-Uni.

1972

Construction du terminal à conteneurs Cast.

1977

Le port manutentionne son millionième conteneur.

1978

Le port de Montréal grandit et manutentionne de plus en plus de conteneurs dans l’Est de Montréal.

Construction du terminal à conteneurs Racine.

L’Administration du port cède au Vieux-Port ses installations les plus anciennes adossées au Vieux-Montréal.

1983

Création de la Société du port de Montréal, société portuaire locale relevant du ministre fédéral des Transports et jouissant d’une grande autonomie. Son conseil d’administration est formé de gens d’affaires de la région de Montréal.

1987

Ouverture du terminal à conteneurs Maisonneuve (Termont).

Le port manutentionne pour la première fois, dans une seule et même année, plus de cinq millions de tonnes de marchandises en conteneurs

1992

La profondeur minimale du chenal est portée à 11 mètres (36 pieds) suite à des travaux de dragage d’entretien plus précis et à l’amélioration des techniques de sondage.

1996

Baptême à Montréal de deux navires flambant neufs ayant chacun une capacité de 
2 300 conteneurs EVP (équivalent 20 pieds).

1998

Deux transporteurs maritimes prennent livraison de trois navires capables de transporter 2 800 conteneurs EVP (équivalent 20 pieds). Ces porte-conteneurs ultramodernes, les plus gros à remonter le Saint-Laurent, ont été conçus spécialement pour naviguer sur le fleuve, et ils comptent parmi les navires les plus sûrs, grâce entre autres choses à la navigation électronique.

1999

En vertu de la Loi maritime du Canada, la Société du port de Montréal devient l’Administration portuaire de Montréal (APM), encore plus autonome. Le conseil de l’APM est formé d’un membre nommé par chacun des trois paliers de gouvernement et de quatre autres membres nommés par le ministre fédéral des Transports suite aux recommandations des utilisateurs du port. Les administrateurs sont tous des gens d’affaires de la région de Montréal. 

La réalisation d’un projet de dragage sélectif de hauts-fonds, sur deux pour cent de la superficie du chenal entre Montréal et Cap à la Roche, en aval de Trois-Rivières, porte la profondeur minimale des eaux navigables à 11,3 mètres (37 pieds). 

Le port connaît sa septième année record consécutive dans la manutention des conteneurs. Quelques neuf millions de tonnes de marchandises sont transportées dans près d’un million de conteneurs de 20 pieds ou l’équivalent. Chef de file sur le marché des conteneurs de l’Atlantique Nord, le port continue de manutentionner des marchandises diverses conventionnelles et un imposant trafic de vracs solides et liquides. Son trafic total annuel est de l’ordre de 20 millions de tonnes.

2005

L’Administration portuaire de Montréal célèbre ses 175 ans. En effet, c’est en 1830 que fut créée la première Commission du Havre.

La compagnie d’arrimage Termont Montréal inc., qui exploite le terminal Maisonneuve, fait l’acquisition de la première grue portique post-Panamax sur le Port de Montréal. Ces gigantesques grues sont capables de soulever deux conteneurs de 20 pieds à la fois, pour une charge maximale de 65 tonnes. Termont Montréal fera l’acquisition d’une seconde grue post-Panamax en 2008.

2006

Le Port de Montréal atteint un nouveau jalon dans sa croissance en manutentionnant plus de 25 millions de tonnes de marchandises.

2007

Le Port de Montréal reçoit pour la première fois le Stena Paris, un pétrolier PMAX nouvelle génération de 40 mètres de large.

2008

Le système de navigation électronique est mis en place de Montréal à l’embouchure du golfe du Saint-Laurent. Ce système permet aux pilotes qui montent à bord des navires d’accéder par leur ordinateur au portail MARINFO de la Garde côtière canadienne et d’obtenir, en temps réel, des informations telles que l’état du chenal de navigation, la position des hauts-fonds, les avis à la navigation, etc. L’ordinateur est également interconnecté au système international de communication terre-navire SIA (Système d’identification automatique), qui permet de connaître en temps réel la position précise du navire et d’avoir un aperçu des autres navires transitant dans le secteur.
La journée Port en Ville, organisée par l’Administration portuaire de Montréal, attire plus de 100 000 visiteurs.

2009

Sylvie Vachon devient la première femme à être nommée présidente et chef de la direction de l'Administration portuaire de Montréal.
Le Port de Montréal devient membre du programme international Green Award.
Le Port de Montréal reçoit officiellement la certification de l’Alliance verte.

2010

L’APM fait l’acquisition d’une première locomotive à génératrices multiples plus respectueuse de l’environnement.
Le Port de Montréal accueille pour la première fois le navire de croisière AIDALuna, le plus important navire de croisière jamais accueilli à Montréal avec une capacité de 2 100 passagers.
L’élévateur à grain no 5 du Port de Montréal et un ensemble de terrains adjacents sont transférés à la Société immobilière du Canada.

2011

L’APM instaure un accès internet sans fil gratuit pour les marins dont les navires sont à quai au Port de Montréal. 
Mise en opération d’un nouveau portail d’entrée des camions qui permet une réduction de 80 % du temps de transaction et de 50 % du temps d’attente.
L’Administration portuaire de Montréal transfère la gestion des opérations de son terminal céréalier à la société agroalimentaire albertaine Viterra.

 

2012

L’APM a servi de force motrice pour la création de CargoM, la nouvelle grappe métropolitaine de logistique et transport dont l’objectif est de positionner Montréal comme la plaque tournante de choix dans l’Est canadien pour le transport de marchandises.
L’APM signe une entente de coopération avec le Port d’Anvers.
Le Port de Montréal a maintenant une nouvelle signature : « Commercer avec le monde ».

 

2013

Le Port de Montréal ouvert aux navires post-Panamax. Autorisation de la venue de navires d’une largeur maximum de 44 mètres dans le tronçon Québec-Montréal de la voie navigable du Saint-Laurent.
Arrivée du plus grand navire de croisière au Port de Montréal à ce jour, le AIDAbella, avec une capacité de 2 500 passagers.
L’APM complète sa flotte de locomotives à génératrices multiples

2014

L’APM célèbre la 175e cérémonie de remise de la Canne à pommeau d’or.
CanEst Transit inaugure son terminal de nettoyage et mise en conteneur de produits agricoles au Port de Montréal.

2015

L’APM lance les travaux du comité de bon voisinage du Port.
Le Port de Montréal dépose sa Description de projet à l’Agence canadienne d’évaluation environnementale pour le développement d’un nouveau terminal à conteneurs sur ses terrains situés à Contrecœur.

2016

Le Port de Montréal atteint un nouveau jalon dans sa croissance : on y manutentionne plus de 35 millions de tonnes de fret, un record historique.
Inauguration du nouveau terminal à conteneurs Viau. 
L’APM, le gouvernement du Québec et la Ville de Montréal annoncent officiellement la réhabilitation de la jetée Alexandra et du terminal de croisières.
L’APM lance le PORTail du camionnage, un nouvel outil numérique qui permet aux camionneurs et aux entreprises de camionnage de mieux planifier leurs déplacements. 
Arrivée du Espada Desgagnés au poste à quai de Valéro, soulignant le début officiel du nouveau trafic lié au projet de renversement de la ligne 9B d’Enbridge. 

2017

Le Port de Montréal célèbre le 50e anniversaire de l'arrivée des premiers conteneurs
Inauguration opérationnelle du terminal de croisières complètement réhabilité.
Ouverture du tout premier centre d’interprétation portuaire au Québec, avec l’exposition Histoire de navires, qui raconte la riche histoire du Port de Montréal.  
Finalisation du projet d’implantation de l’alimentation électrique à quai : ce service est maintenant disponible pour les navires hivernants et les navires de croisières qui visitent le Port de Montréal. 
Une solution d'approvisionnement en gaz naturel liquéfié (GNL) est maintenant accessible au Port de Montréal pour les armateurs
L’APM et HAROPA signent un accord international de coopération. 
Un projet de développement et consolidation des actifs portuaires pour soutenir la croissance est lancé par l’APM et son partenaire financier dans ce projet, le Gouvernement du Québec. 
Le Port de Montréal atteint un nouveau jalon dans sa croissance au niveau des croisières en accueillant 114 517 passagers et membres d’équipage.