Commercer avec le monde

PAROLE DE MARIN


 

Pan ! Pan !

Non, il ne s’agit pas du tout d’un tir de mousquet. Plutôt d’un message d’urgence.


Les Sauveteurs en Mer de Saint-Germain-sur-Ay, en Normandie, France.

Le signal « PAN PAN, PAN PAN, PAN PAN » (on doit effectivement le répéter trois fois) envoyé par un navire signifie qu’il y a un problème grave à bord. On peut avoir affaire à un blessé ou à un malade, à un problème de moteur qui empêche le bateau de revenir au port par ses propres moyens, ou à tout autre bris important.

Le capitaine qui envoie ce message fait suivre ce code du nom de son navire, de la nature de l’urgence, du secours demandé, du nombre de personnes à bord et de toute autre information qui pourrait être utile.

Dans la hiérarchie des urgences, un message « PAN PAN, PAN PAN, PAN PAN » est traité après le message de détresse bien connu « MAYDAY, MAYDAY, MAYDAY ». Ce dernier est réservé aux situations extrêmes, qui mettent en danger la vie humaine. Il s’agira par exemple d’un navire en train de couler ou encore d’un incendie à bord. Le message « MAYDAY » exige la priorité absolue.

Un truc pour se souvenir de la signification des deux signaux :

MAYDAY se prononce « m’aider » et signifie qu’on a besoin d’aide immédiatement, qu’il est question de vie ou de mort.

PAN PAN se prononce « panne panne » et signale une panne, que le navire a besoin d’aide, mais sans que quiconque soit en danger de mort.