Commercer avec le monde

grand succès des portes ouvertes !

RESTAURATION DE LA GARE MARITIME IBERVILLE ET PROJET DE TERMINAL À CONTRECOEUR

 
 

Montréal, 15 décembre 2014 – L’Administration portuaire de Montréal (APM) a présenté le projet de restauration de la jetée Alexandra et de la gare maritime Iberville aux nombreux visiteurs qui se sont déplacés à l’occasion de portes ouvertes tenues les 3, 4 et 5 décembre. Plus d’une centaine de personnes se sont rassemblées sur le site même de la jetée pour découvrir le projet et faire part de leur opinion.

Ces travaux majeurs permettront, rappelons-le, de restaurer les infrastructures existantes et d’en consacrer la vocation d’accueil pour croisiéristes et ce, à la hauteur de la renommée internationale de la Ville de Montréal. Avec sa gare agrémentée d’un toit vert accessible en tout temps, ses places publiques et sa tour d’observation inspirée des phares côtiers, la future jetée Alexandra favorisera aussi une appropriation des installations portuaires par le grand public.

Ces portes ouvertes ont été précédées d’une vingtaine de rencontres avec les intervenants politiques et sociaux. L’objectif était de s’assurer de recueillir les impressions et les commentaires des citoyens, et de répondre à leurs questions. La réception du projet de la part de la population a été très positive.

Le projet de l’APM, évalué à 78 M$, donnera un tout nouveau souffle aux installations d’accueil des grands bateaux de croisière. Sa réalisation est conditionnelle à la finalisation du montage financier du projet.

Le projet de terminal à conteneurs à Contrecoeur

Par ailleurs, quelques jours plus tôt, le Port de Montréal avait tenu des portes ouvertes à Contrecœur. À l’ordre du jour : le projet de développement d’un terminal à conteneurs sur les terrains que le Port de Montréal détient dans cette municipalité.

L’Administration portuaire de Montréal (APM) planifie depuis quelques années déjà l’agrandissement de ce terminal portuaire à Contrecœur. La mise en œuvre d’un tel projet est estimée à une durée totale de 10 ans. L’APM est actuellement dans la quatrième année de planification de cet agrandissement, dont l’étape cruciale est d’obtenir les permis nécessaires auprès des autorités réglementaires pour pouvoir éventuellement aller de l’avant. L’obtention de ces permis devra également être jumelée à d’autres facteurs de succès pour que ce terminal soit mis en place, soit la poursuite de la croissance du marché des conteneurs, et des retombées positives de l’Accord économique entre le Canada et l’Union européenne, pour n’en nommer que quelques-uns.  

Plus de 200 personnes ont participé à cet exercice de préconsultations publiques. Elles ont alors pu partager leurs impressions et leurs préoccupations avec les responsables de l’Administration portuaire. Dans l’ensemble, le projet a reçu un bon accueil. Toutefois, certaines préoccupations ont été soulevées, dont le potentiel de nuisance sonore et de poussières, certains enjeux environnementaux et la proximité des futures installations portuaires par rapport à certains résidents.

Ces portes ouvertes du 1er décembre avaient été précédées de rencontres avec près d’une quarantaine d’intervenants municipaux, environnementaux, gouvernementaux et du transport, en accord avec la volonté du Port de Montréal de réaliser ce projet avec les gens de la région, dans un esprit d’ouverture, de communication et de transparence. Cette étape d’information et d’échange est essentielle à la prise en compte des intérêts des citoyens dans la réalisation du projet.

Pour plus d’informations sur :

Le projet de Contrecoeur
Le projet de la jetée Alexandra et de la gare maritime